Blue City
Le serveur est des retour en 1.8.7 !
Désolé pour l'attente et amusez-vous bien !
Titi :p

La Dévastation - Chapitre II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Dévastation - Chapitre II

Message par Light_Titi le Mar 7 Juil - 14:20

Dark_Titi était enfin prêt ! Grâce à ces souvenirs de ses vies passées il pouvait trouver comment ramener Xana à la vie !
Peut-être la nécromancie ? Non, nécessite trop d’âmes vivante et relèverait du génocide humain... une autre fois peut-être ? Le transfert d'âme ? Bof... pas encore au point. Ah la pierre philosophale ! Ah non plus... Mais comment pourrait-il faire ? Soudain une idée, un éclair traversant sa pensée ! Il avait une solution, une horrible solution, la seule solution...
"-Xana mon amis, j'en suis désolée mais pour te ramener à la vie, je dois te transmettre mon fardeau passé... J'ai la solution mon ami ! Je l'ai ! Tu seras tout remis d'ici peut, contre tes souvenirs..."
En effet Dark_Titi souhaitait utiliser une science occulte nommé l'Herobrinomancie ou La Science Des Déchus. Mais pour tout ce que cette science apporte sur un même élément, elle en reprend l’équivalent.
"-J'ai vécu si longtemps sans ma mémoire, je ne peux pas te faire ça... Je ne peux pas te laisser mort non plus ! Désolée mon amis, mais je promet que lorsque dans 6 ans tu auras fais ta nouvelle vie je reviendrais te voir et nous vivrons à nouveau ensemble et heureux !"
Il rangea ses potions, prépara la table de marbre et commença les dessins rituels classique. Pendant la préparation de l'autel la pièce s'assombrissait. A chaque nouveaux cercles tracés, c'était une bougie qui s’éteignait. Puis le dernier cercle, la dernière lumière; soudain la pièce fondit dans un torent de crépuscule. Plus rien n'était visible. Et enfin, un vent sortant de l'ombre traversa la pièce et entra en Dark_Titi. Un léger spasme s'empara de lui puis il releva la tête et illumina la pièce de ses yeux blafardes lumineux.
"-Allons y !" Fit-il d'une voix rocailleuse
Puis il souffla sur le corps comme un voile blanc transparent qui fit immédiatement redonner des couleurs au visage pâle du cadavre, puis un deuxième et la peau se regonfla et se retendis. Un troisième recomposa les muscles flétris par le temps. Et enfin un dernier fit palpiter le coeur. et dans un souffle régulier et calme, le corps de Xana se réveillait, doucement mais surement tout les muscles s’alimentaient du précieux liquide vitale.
"-Désolée..."
Suite à ce souffle de vie transmit en son amie. Une inspiration extirpa de mince flammes invisibles de la tête du jeune homme. Aspirant jusqu'à la dernière goûte de la mémoire du nouveau vivant, le corps continuait son réveille.
"-Maintenant va, et je reviendrais te les rendre dans 6 ans jour pour jour !"
En ce soir de 12 Dé-cendre, mois ardent de la saison la plus chaude: l'aitai; le corps de Xana fit pris dans une vague de lumière et téléporté à un autre bout du cube. La nouvelle vie de Xana commençait !...

...Xana se réveillait. La main sur la tête il se frottait nerveusement les sourcils. Ouvrant les yeux il aperçue tout d'abord le soleil. Le soleil lui aveuglait la vue. Il mettait sa main en l'air cachant ces rayons de lumière. Après quelques secondes de mise au point, il pu apercevoir le sable chaud. Mais celui-ci aussi ne faisait que refléter le cube magmatique du ciel. Tout était flou, tout était vague. Tel un lendemain de soirée il ne savait plus où il était. Et il ne pouvait pas le savoir ! Un feu invisible le brûlait, et son corps tout entier devenait un brasier ardent. Puis il s'évanouit de nouveau et replongea dans le sol.
Heureusement un groupe de marchands voyageurs qui passait eu vite fait de le découvrir, seul et endormi dans cet océan de solitude et de feu. Il le ramassèrent et continuèrent leur chemin dans ce torrent de chaleur...

...Ses yeux se réouvraient, flou, trop flou pour y percevoir quoi que se soit. Des sons, des mouvements, des couleurs des odeurs, était-il arrivé dans un endroit civilisé ? Sa tête lui faisait mal, il était encore trop embrouillé pour comprendre. un liquide était entrée dans sa bouche, on le tuait ? Essayait-on de l'empoisonner ? Non, c'était frais, doux et frais, de l'eau ! Ses gens souhaitaient donc le sauver. Qui près d'une désert, sentant les épices et s'installant sur des tissus de couleurs avec beaucoup d'eau était capable de sauver des inconnus ? Des marchands de Blue City bien sûr ! Xana s'épatait lui-même de temps de lucidité dans son esprit tandis que son corps était presque innerte.
Ses sens revenaient peux à peux. Les épices étaient du malte, les couleurs étaient pâles et azurés, les bruits étaient ferrailleux, cliquetants, ces marchands étaient sûrement des fabricants de tissus aimant la bière... La ville de Desertino bien sûr ! Comment connaissait-il aussi bien la géographie de Blue City ? Surement y habitait-il avant d'avoir perdu la mémoire...
Tout son corps était de nouveau en état de marche. Il leva son bras et se gratta la tête, il n'avait pas mal à l'extérieur mais à l'intérieur, un feu lui calcinait le cerveau, peut-être la chaleur du désert.
"-Ah il se remet ! fit une voix grave et douce. Il n'est pas dans un bon état... je crois qu'il a prit un coup de chaud, aporté moi la sève de cactus et le lait, avec du repos et de l'eau en abondance on devrait facilement pouvoir remettre ce jeune homme sur pied, à son âge on ne devrait pas faire subir de telles choses à son corps. J'espère qu'il me contera son histoire une fois sur pied !
-Mais je peut très bien vous parler !" Mais ses lèvres de bougaient pas, en effet une cuillère de liquide vert y était enfoncé ce qui ne facilitait pas la parole.
"-Allez bonhomme, dort et je reviendrais lorsque tu serras sur pâtes, d'ici là ne parle pas ou ta langue pourrait se détacher, c'est un des conséquences du coup de chaud dans ces déserts. Bonne nuit bonhomme !
"-hmm hmm... hmm.... zzzZZZZ
-Son corps déborde de magie à en tuer un chient juste par sa présence, aurait-il été frapper d'une maléfice ? Serait-il en possession d'une relique puissant ? Un combat de sorcier peut-être ? En tout cas ce jeune homme est lier à la magie d'un moyen ou d'un autre. Flo !? J'ai besoin de toi pour examiner ce corps, il est vivant mais contient trop de magie.
-Très bien chef !"
Le jeune homme fus donc pendant les 3 prochains jours allongé sur un lit et nourrit exclusivement de gelé à la sève de cactus ! De confiture de cactus et de bifstea...de sève de cactus. Une jeune infirmière très séduisante venait le voir régulièrement et lui appliquait chaques jours différents objets de mesures bizarres... Un rapport avec la magie d'après ce qu'il avait pût entendre. Bof il poserait toutes les questions qu'il voudrait lorsqu'il serait entièrement guéri. Il se sentait déjà êtremement mieux que le premier jour. Ce fût au 7ème jour qu'il put se lever. Il commençait à se lasser de ce repos éternel. Le marchand vint le voir, il était habillé de vêtements dorrés et ornée d'émeraudes. Xana qui s'était habillé avec les pareos qu'on lui avait donné le vit entrer.
"-Ah tiens, bonjour ! Fit-il avec un sourire embarrassé. Je suppose que je ne reverrais pas mes vêtements ?
-Vous y teniez ?
-Je ne sais pas...
-Comment cela ? Votre mémoire vous joue des tours ?
-Oui je me suis réveillé dans ce désert sans souvenirs. Je ne sais ni qui je suis ni qui j'étais. Mais je ne sais pas non plus qui vous êtes.
-Maintenant que vous allez mieux je peux vous expliquer, répondit-il avec un grand sourire. Je me nomme Onyx et je suis un marchand de l'extrême ! Ceci est ma caravane marchande, tu y es le bienvenue. Je pense que tu as déjà fais la connaissance de Marloune, c'est mon infirmière personnel.
-Enchantée monsieur...?
-Ah oui excusez-moi quel impoli je fait je m'appelle... je m'appelle... mais son sourire s'effaça rapidement et il fronçi les sourcils en fixant le vide, cherchant dans ses pensées. Je... je ne sais pas...
-Ah donc vous ne vous rapelez plus de votre nom ? Et bien nous allons t'aider à le retrouver dans ces cas là, répondit gentillement Onyx. Mais pour le moment j'ai quelques affaires prioritaires."
En effet le cortège franchissait la frontière de Desertino. Foullant enfin la magnifique sandstone gravé du sol de la ville les pigs purent se reposer dans l'écurie la plus proches. Les sables du desert faisait travailler énormément les cochon d'attelage qui tractaient les convoies, les roues patinaient et s'enfonçaient rapidement dans le sable chaud du désert. Onyx était un bon marchand qui n'abusait pas de son argent qu'il gagnait durement. Il aimait s'occuper de ses biens, aussi il amena lui-même les cochons de trais à l'écurie et leur donna des carottes fraiches. Puis il alla voir chacuns des responsables des "chariots" personnelement pour leur donner les nouveaux ordres. Uns par uns les chariots se rangeaient sur la place marchandes, dans la zone réservée par Onyx. En 3/4 d'heure l'attelage était rangé et les marchandises exposées et prêt à être vendus. Xana descendit du sa soute et admira la ville. Tout le sol était de sandstone, les rues pavés, les maisons de sable et les bâtiment de grès. Toute la ville s'était adaptée au désert pour en faire parti entièrement si bien que l'on ne pouvait déterminer de limite entre le désert et la civilisation. Ettonement, Xana put apercevoir les multiples fontaines parsemées dans les places, on pouvait même y voir de petits canaux transportants les courants d'eau à travers la ville. D'où venait cette abondance d'eau ? Ne s'évaporait-elle pas ? C'était formidable !
"-Alors mon jeune ami, n'as-tu donc pas faim ?
-de qu.. pardon, hein ?
-Manger, tu n'as pas envie de dééguster de bonnes spécialités du coin. Il parrait qu'il cuisine magnifiquement bien la sève de cactus, le taquinna Onyx.
-Oh non pas encore du cactus !"
Puis les deux hommes rièrent de bons coeurs en se dirigeant vers un restaurant local. Onyx paya un bon repas à Marloune, à lui et à Xana. Même si Marloune n'était sur le papier que sont infirmière, ils étaient de très bons amis depuis de longues années et ne se quittaient qu'exceptionnelement.
"-Je me sens l'âme charitable avec toi ! Cria le riche marchand. Tournée général !"
Suite à quoi ils rentrèrent tard le soir dans leurs quartiers, épuisés de cette journée...

...Le lendemain à l'aube ils se réveillèrent la tête légèrement sonnée de la veille. Onyx bus une gorgée de lait et donna le seau à Xana :
"-Tiens ça évite le mal de crâne Wink
-Slurp, ah merci. Ouai ça va mieux.
-Heureux de t'entendre le dire ^^
-Mais quelle est notre prochaine destination ?
-Maintenant que j'ai vendu mais stack de laines ici on peux se diriger vers Amcialel !
-Amcia l'aile ? ça ne me dit rien du tout..
-Amcialel* c'est une petite ville sympathique comme tout qui accueil tout le monde, tu verras les culture y sont très... mitigées ^^'
-Quand partirons-nous ?
-Je pense que d'ici après demain matin j'aurais rassemblés de quoi repartir en voyage jusqu'à la ville.
-Alors je peux profiter pendant ce temps là !
-Amuses-toi bien Smile"
Xana s'habilla de tissus colorés qu'il avait vu au marché le jour de leur arrivé. Puis il pris un flacon d'eau et sorti se promener. La ville regorgeait de vie à ce moment de la journée. Les marchés grouillaient de personnes les mains chargés de marchandises. Onyx n'avait pas choisi cette ville par hasard. Il lui restait peux de temps avant le départ et il voulait en profiter. Il se circula dans toute les rues et ruelles de la ville sans trouver de magasin adapter à un départ. Il voulait un magasin ou il ressortirait heureux et non triste de quitter la ville. En se disant ça dans sa tête Xana heurta malencontreusement un jeune individu.
"-Oulah !
-Ah... oups, pardon monsieur, fit-il. Vous allez bien ?
-Oui, faites plus attention à l'avenir"
Puis il reparti, mais sur son épaule, à l'endoit où Xana avait heurté le buste de l'homme, une sensation mêlant la douleur et le plaisir le saisissait. Il tituba et se tint l'épaule un moment, il transpirait de douleur ne sachant pas d'où elle venait. Il aracha viollement le tissu qui recouvrai le mal et aperçu avec surprise qu'il n'avait rien. Pourtant c'était une blessure extérieur, comme un cisaillement. La peau était prfaitement lisse et normale. Même pas de rougeur. Mais pourtant une douleur était présnete. Se redressant et prenant son cour nge à deux mains. Xana courut après l'homme qui marchait tranquillement dans la rue. Il ne courait pas bien droit et on voyait clairement qu'il avait mal. Agrippant finalement l'homme à l'épaule il le retourna. Après un volte face, l'individu fit une grimace d'horreur. Devant lui le jeune homme tête el l'air de tout à l'heure se morfondait de douleur et transpirait à grosses goutes.
"-Que m'a... Q..QUE M'AVEZ VOUS FAITS ! Hurla-t-il !"
Puis par reflex l'homme pris autour de son cou une amulette rouillé et la serra fort. Xana reconnu l'objet sans jamais l'avoir jamais vu. Ce n'était pas une babiole quelquonque. Il savait qu'elle avait causé sa souffrance et qu'elle était, magique !
Puis il vida ses poumons en un cris tendant tout ses muscles et fuit loins de la place. Il s'effondra au sol prêt d'un point d'eau dans un coin de la ville. Il avait encore l'énergie de percevoir mais non d'agir. Les yeux ouvert il attendait. La douleur s'estompa au fûr et à mesure du temps. Il commencait à faire nuit et il pourrait bientôt se relever. Mais une personne s'approcha. Un vieil homme tenant une canne. Xana le vit clairement et se demanda en quoi le vieil homme le dévisagait. Puis il se dressa enfin et lui demande:
"-Bonjour, qui êtes-vous..articula-t-il en se mordant la langue du peux de douleur qui lui restait
-Suivez-moi jeune homme, nous avons à discuter. Fit-il en se retournant
-Mais que, que voulez-vous ?!
-La maison vertes là-bas, je vous y attent, vous aurez surement du mal malgré ce que vous pensez à y arrivé si vite, alors je prépare du thé.
-Bien sûr que je peux..."
Et il tomba. Le vieux avait raison, il ne sera pas si aisé d'ateindre la maison...Finalement il entra et vit l'homme assis avec une théière à la main, lui servant un verre. Xana se tu mais se posait tout de même pleins de question.
"-Ton nom.
-Oui ? euh.. Xana !
-Bien, sache que ce qui t'as rendu si souffrant n'était pas une blessure physique, mais magique.
-Magique !?
-Oui, l'amulette de l'homme dans la rue est un artefact ancien et connu dans la ville. beaucoup renie son efficacité mais il est dis qu'il repousse les mauuvais esprits et les malheurs. On le considère plutôt comme un porte bonheur. Mais il est réellement magique et tu en as fais les frais.
-Les frais ? Mais je en suis pas un mauvais esprit ni une malchance ou ce que vous voulez ! Vous me voyez, je suis humain !
-Oui oui, humain. Mais quelquechose en vous ne l'est pas, ou alors l'artefact aurait bugé, dit le vieux en riant
-Oui surement, ah... ahah, répondit xana en sourillant faussement.
-Tu n'as pas l'air d'un esprit en tout cas.
-Ah parcque les esprit ont un air ?
-Pas vraiment, ils sont à l'intérieur des choses. Nous ne pouvons les percevoir mais eux le peuvent et agissent sur nous.
-Je pense que vous êtes fous.
-Je ne parle pas de lutin ou d'elfes ou d'autres conneries végétariens. Je parle de destin.
-Hmm hmm
-La chance n'est pas un hasard. Si une pièce tombe sur face un jour et sur pile un autre ce n'est pas pour rien. Tout l'univers est contrôlé par des forces invisibles qui le dirige et achemine tout commencement à une fin. La magie ets un système qui permet de reprendre le contrôle de ce processus pour en modifier le parcour. La magie est mêler à ces forces et est donc en parfaite harmonie avec. Voilà pourquoi peux de personne en connaisse l'existence, et encore moins la maitrise.
-Ah !! Vous voulez parlez d'alchimie ou l'enchantement par exemple ! J'ai bien cru que vous aviez perdu la raison à un moment papi ^^
-Je ne te permets pas ! M'enfin tu as raison, cela ne dois pas être si facile pour toi à comprendre.
-En effet, j'ai perdu la mémoir qui plus est, cela n'arrange pas mes connaissances...
-Perdu la mémoire ? interessant.
-ah oui ?
-Non ! Nous allons tester quelquechose.
-euh... quoi donc ?
-touche ce colier"
Xana posa craintivement un doight dessus et rien ne se passa.
"-Et ?
-Et rien, c'était un colier normale.
-MAIS MAIS !
-Oh ! C'était pour voir si tu me croyait
-Ah, excuses moi papi
- !!! Maintenant sur celui-ci. C'est un colier de mesure. Il n'agit qu'en présence de magie mais n'a aucune influence spécial."
Xana aprocha sa mains tout aussi doucement et le colier commence à briller. Puis le vieil homme le plaqua sur sa main et une énorme lumière jailli du joyau accroché pour innonder la pièce. Une lumière parfaitement blanche et clair.
"-Comme c'est beaux !
-NOM DE NOTCH ! fit le vieux. Je n'avais jamais vu un éclat pareil !
-Pardon ? Expliques-toi !
-Et bien un jour le meilleur enchanteur de la ville est venu me demander conseil. et lorsque je lui ai fait toucher le colier...
-C'est une manie chez vous.
-...quand je lui ai fait toucher le colier un léger scientillement, comme une étincelle surgit seulement.
-Mais alors ?
-Oui, tu es bel et bien rempli de magie ! fit le vieux solenelement !
-MAIS ALORS JE VAIS POUVOIR ECONOMISER LA LUMIERE ! Et xana éclata de rire. Non mais sérieux, moi ? Un être de magie 6 millions de Joule fois plus que le meilleur enchanteur ? Allez au revoir le vieux et oublies pas tes médocs, ou plutôt oublies les parcque ça te réussi pas !
-Reviens ici jeune insolent !"
Alors le vieux brandi le même médaillon de son torax que l'individu dans la rue et le tendis à Xana, celui-ci fut tellement choqué de douleur qu'il s'effondra aussitôt.
"-C'est incroyable. Comment une magie protectrice peut-elle agir sur un humain ? Inconsevable. Ce soir tu couches chez moi jeune homme"
Et il placa Xana dans un lit en vérifiant sa température. Tout allait bien, un choc seulement et un mauvais cauchemar tout au plus. Il allait avoir beaucoup à lui expliquez...


...Quelques heures plus tard, le vieil homme se penche sur Xana pour lui éponger le front. Il transpire à grosse goutes...
Peut-être est-il en pleins cauchemar.. C'est étrange. La magie est ce qui constitue la vie en chaque personne. Si cette quantité diminue elle peut être malheureuse, fatigué, déprimé. Si la dose diminue encore plus c'est la malchance, la maladie, la folie et à terme, la mort.. En revanche si le niveau de magie d'une personne augmente c'est bohneur, force et prospérité qui s'y accompage. il est même possible de s'en servir pour les plus doué afin de les transférer, les enchanteurs, les alchimistes et les magiciens en sont capables. Ici tout est fait pour protéger des mauvais esprits, de la magie noir comme l'appelent les enfants dans les Disneys. Mais cette magie négative est nécessaire pour que l'équilibre se forme. Ainsi à chaque mort se créer de l'énergie négative, à chaque malheur, accidents, horreurs. Mais cette magie est bien trop instable pour la contrôler.. C'est assez cliché.. Non elle est contrôlable, ces gens s'appelent des banquier !!
Xana se retournait dans tout les sens, les sueurs froides montraient clairement un mauvais rêve.. Il ouvrit peut à peut les yeux. Reprenant ses esprits tel une bonne gueule de bois il se leva et s'en alla doucement. Le vieillard ne pouvait pas le laisser filer de la sorte ! Toutes ses questions pouvait avoir leurs réponses avec ce jeune homme ! Toute ces recherches allaient aboutir. Il ne serait plus reclu de la société grâce à lui, alors hors de question qu'il s'en aille.. Mais il ne pouvait pas la retenir. Il fallait qu'il garde un oeil sur lui.
Xana sortait donc tranquillement dans la rue. Après avoir croiser ce fou et toute ces éteincelles, sa magie et toutes ses histoires à dormir debous, il méritait bien un peux de tranquilité. Comment s'appelait-il déjà ? Pourquoi vivait-il à l'écart ? Pff, aucune raison de faire confiance à ce vieux fou ! 80% de ce qu'il disait devait être sûrement faux en plus..
Alors le jeune homme retourna sur la place du marché et croisa Onyx, en train de ramener quelques tissus et épices.
"-Olah Onyx !
-Hey mon petit Xana ! Comment ça va ? Je t'ai pas vu cette nuit où étais-tu passé ?
-Oh rien on m'a hébergé t'inquiètes pas pour ça.
-Si tu le dis, fit-il en esquissant un sourrire. Bon moi j'ai du travail, si tu veux je peux te donner un peux d'argens pour aujourd'hui je viens de faire une belle offre !
-Avec plaisir eh eh !"
Onyx donna donc quelques pépites d'or au jeune avant de retourner à son chargement y stocker des produits. Il avait vraiment un don pour marchander, quelle chance de tomber sur lui tout de même !
Avec son argent, Xana déambula dans les ruelles marchandes après avoir fait le tour de la place. Les restaurants, les banques, les antiquaires, rien d'intéressant.. Peut-être qu'en cherchant bien il deevrait y avoir quelques choses de sympathiques dans cette ville à acheter ! Il n'avait ni chaud, ni soif, ni faim, que pouvait-il acheter ?? Dans les petites ruelles peut-être.. mais ce n'est pas sûr.. Roh elle n'a pas l'air mal famée cette ville après tout ! Il s'aventura dans les rues plus étroites et.. sombres. Un groupe d'homme le regardait du fond de la ruelle. Cette ville était comme les autres finalement. demi tour, et tayooo ! Prenant ses jambes à son coup le jeune homme déguerpit suivit des 6 hommes. Il courait à en perdre le souffle tandis que les hommes le suivait dans les ruelles, personne ne semblait choqué. Ils devaient eux aussi être des pique-pocket.. Trouver un endroit dégagé, il ne me feront rien en public. Alors en courant dans toute les rues de la ville il déboucha finalement sur la place ! sauvé. Les hommes ralentirent.. puis le regardaient souffler, et l'un d'eux s'approcha.
"-tiens t'as oublié çà petit !" et il lui cola une bonne droite en pleine face !
ça fait super mal !! En plus il s'est cogné la tête en tombant ! C'est bien ce que je pensais, il foulait me faire la peaux pour me voler tout ce que j'avais.. je m'en sort pas si mal avec un simple oeil au beurre noire finalement.
Les gens s'étaient écarter du jeune homme à terre. Tous le regardait, se demandant si ils allaient se battre. Mais l'agresseur reparti avec ses compagnions dans l'ombre des ruelles sinueuses. Alors l'athosphere se calma et un jeune homme, s'appocha et tendis la main à Xana. Sur le moment il pensait se prendre un deuxième coup car il n'avait pas encore percuté que c'était finis. Puis au fûr et à mesure que cette main ouverte se tendait vers lui il comris.
"-Ah ah, merci bien, fit Xana en se relavant.
-Y'a pas de soucis mec, si tu veux on fonce leur casser la gueule !
-Oulah calme toi petit, ils étaient bien 5 ou 6 tu sais ?
-Ouai on va les éclater !"
Ils sont décidemment pas tous nettes dans cette ville. M'enfin viens de me trouver un guide. Il doit avoir quoi.. un an de moins que moi ? ça devrait le faire.
"-Merci en tout cas et sinon toi c'est...?
-Appelle-moi Pilou, fit le garcon avec un cleins d'oeil
-Okay, cool Pilou et donc tu es d'ici ?
-Ouaip ! Enfin non mais j'y habite depuis mes 3ans donc Ouaip !
-Ah bah c'est cool ça ! Tu me fais visiter ? Sans passer par les coincs qui craignent.. je cherche des petits magasin où acheter deux trois babioles sympas !
-Ah mais je connais ça t'qinuiètes pas !"
Alors Pilou prit Xana par le bras et courut à travers la foule. Drôlement agité ce gars.
Au boût d'un voyage qui ressemblait plutôt à un défilement de couleurs flou. Ils s'arretèrent de courrir devans un magasin.
"-pfff fff ! Mais t'es fou de me trimballer comme ça !
-oh ça va la chochotte ! Quand tu arrêteras de te prendre des gnons tu marcheras tranquillement !
-hey mais ! Oh je te permets pas d'être aussi familié ! Je te signale que tu te serais fait laminer devant un seule de ces gars ! à leur tenue ça devait être des mineurs alors il t'auraient éclaté en un coup !
-Pff que dalle je les aurait exploser !! Parcque je peux battre nimporte qui eh eh."
Tiens je me demande pourquoi il met sa main sur la poche de sa veste en disant ça ? Façon ce gosse est fou aussi. Eh eh mais il est plutôt drôle.
Tiens mais c'est une armurerie ici ? Bonne idée ce gosse ! woaw y'a de tout ! des armes de tout les âge et de tout le continent ! Comment ils se sont procuré tout ça ?
"-Je vois que monsieur est intéressé, l'apostrophae un monsieur au long nez chauve donc les deux mains étaient emmitouflé dans sa toge.
-Oui c'est, c'est impréssionant tout le matérielle que vous avez !
-Nous le forgeons nous même monsieur
-Le ? Le forger ! Woaw vous avez le luxe de vous faire fournir par une bonne entreprise dis-donc, fit-il en souriant
-Non il s'agit plutôt d'un forgeron qui travaille indépendament à l'exterieur de la ville, nous lui achetons régulièrement ses armes. Nous ne savons jamais à quoi nous attendre mais son domaine est très étendue comme vous pouvez le voir, répondit-il tout aussi sereinement.
-oui je vois ça.. et pour les prix ?
-Quel est le buget de monsieur ?
-Et bien, je n'ai que 4 pépites d'or en ma possession..
-Et moi 12 de fer !!
-Bien, pour le jeune garçon là, la vitrine ici et là devrait être dans vos moyens..
-Hey je suis pas un enfant ! Oh mais c'est les arcs et les arbalettes, cool ! S'exclama Pilou
-Et pour monsieur le rayons 3 et 4 est sûrement plus adapté."
Alors alors... Des glaives, des lances.. que des armes blanches on dirait. Peut-être sur l'autre rayon ? Ah oui ce n'est pas du tout pareil. Des révolvers et des fusils ! Un peux trop dangereux. Les armes blanches n'étaient pas si mal finallement. Pieux, fléau.. assez rudiementaire tout ça.. Tiens on change d'époque là. Trident, dague.. Oh ? C'est sympa ça ! 2 pépites seulement ? Oh bah je vais m'en prendre deux alors ! Je pourrais me défendre avec ça ! Ce magasin est époustouflant il y a vraiment de tout. Tiens pour les prix supérieurs on peut avoir un cannon, intéressant. Oh mais c'est quoi c'est objets tout en haut des étagères ? 100 pépites !! C'est quoi ce délire !! C'est qu'une vieille masse à moitié détruite ! Ah, masse enchanté de Molla' Gbal ? C'est une connerie enchanté encore ça, pas pour moi tout ça.. Mais très joli ces petites lueurs rouges sanguines, assez intimidentes je l'avoue eh eh.
"-Voilà donc je vais vous prendre ces deux faucilles et...
-et ces flèches empoisonnées !
-tiens tu t'es pas piqué avec toi ?
-ah ah trop drôle préviens moi la prochaine fois que tu me fais autant rire...
-On paye séparémment.."
Après être sorti du magasin avec ses achats on se sent plus en sécurité quand même ! Bon je sais pas m'en servire mais esperons qu'ils soient assez dissuasif pour empêcher de se faire détrousser..
"-T'as un arc Pilou ?
-Bah non pourquoi ?
-Bah, peut-être parcque t'as acheté des flèche et que ça se lance avec un arc !
-pff, c'est pour le poison que je les ai acheté, ça coûte moins chère de l'extraire directement de leur flèche !
-ah pardon c'est pour un assassinat ? Non mais pas de soucis.
-ouai ouai rigole bien.. faiblard !
-Oh je t'y aurais bien vu contre ces mecs toi !
-pourquoi tu me parles encore de ces mecs tu es traumatisé ou quoi ?
-Quoi ? Tu te fous de moi Pilou c'est toi qui..
-Ouai pauvre chochotte !
-Punaise !!"
à l'armurerie..
Voilà une bonne affaire encore.. Donc je retire de l'inventaire les 10 flèches.. et les deux faucilles.. euh... j'ai pas de faucille à 2 pépites moi ?? Oh non je lui ai pas vendu... fiante ! Je me suis encore fait avoir ! Faut vraiment que je range correctement les armes enchantés dans leurs emplacements... ça m'a couté 300pépites cette connerie...





FIN ?

_________________


TiTi I T I

avatar
Light_Titi
Fondateur

Messages : 74
Date d'inscription : 19/02/2013
Age : 20

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum